5 choses dont vous ne vous seriez jamais douté de la part de Martin Perizzolo

5 choses dont vous ne vous seriez jamais douté de la part de Martin Perizzolo

Par Maude Laverdière

17 Juin 2011

Sorti de l’École nationale de l’humour en 1995, il a agi comme auteur tout en interprétant des rôles au petit écran pour des publicités ou des téléséries. Co créateur de l›émission L›gros show avec Mike Ward et Alain Lavoie, il est aussi connu pour son rôle de Poudy : « J’ai fait de quoi de tout à fait imbécile et non réfléchi avec Poudy et ça a tellement bien fonctionné. » Absurdité et ironie avec Martin Perizzolo…

Par Véronique Racine

 

Saviez-vous que Martin Perizzolo

1

travaille depuis 15 ans dans le monde de l’humour? « Je ne suis plus un humoriste de la relève, en fait, je suis un humoriste inconnu du grand public. C’est parce qu’à l’époque je ne me sentais pas prêt à monter sur scène avec un projet de show. Je n’avais rien à dire. Quand je suis sorti de l’école, j’avais 19 ans et je n’étais pas assez mature sur les plans artistique et personnel. L’an passé, j’ai fait le grand saut en présentant le spectacle Sauver les apparences aux trouvailles du Grand Rire à Québec et lors du Zoofest à Montréal. J’ai adoré l’expérience… je veux refaire ça cet été avec du matériel récent que je rajouterai à la base du spectacle de l’an passé. »

2

 a été inspiré par Robert Lepage? « On s’entend, j’ai juste été inspiré. C’est loin d’être comparable à du Robert Lepage. Mais ses spectacles sont aussi des one-man show et drôles par moment, sans être de l’humour. Ma mise en scène pour Sauver les apparences est un pastiche, du wanabe Robert Lepage. Je travaille avec la lumière et j’ai créé des accessoires qui en projettent. C’est théâtral tout en restant un show de stand-up! J’ai un désir de théâtralité… mais c’est juste un désir! Je voulais donner un peu plus au show. La mise en scène vient appuyer et enrober chaque numéro. »

3

 s’est occupé, il y a quelques années, de l’écriture de l’émission Un gars, une fille? « C’est l’une de mes plus belles expériences de travail. On était une superbe équipe et le produit était vraiment génial… c’était un thème universel et nous nous sommes bien amusés à le travailler. Il y a L’Gros Show avec Mike Ward qui a été assez débile comme expérience aussi. On faisait presque tout : écriture, mise en scène… c’était trippant comme contrat… on a tellement ri! »

4

 est gêné de l’une de ses performances?« Probablement que faire des captations télé dans mes débuts à 19 ans est ma pire gaffe à vie! Ok je suis d’accord que la meilleure façon d’apprendre ce métier est dans faire de l’humour, mais… sans blague, je n’aurais pas du faire Mon Pays Mes Humours et autres captations du genre. Ça a passé durant 12 ans à Super Écran et, chaque fois que je voyais ma prestation, je n’en croyais pas mes yeux… Mon look était désastreux, mes numéros… je n’avais vraiment rien à faire à la télé! Encore aujourd’hui je me bats contre cette image. Je vous le dis c’est carrément un combat… vous savez ce qu’on dit… la première impression! »

5

Interprète le rôle de Will Comeau, collaborateur à l’émission L’Univers de Musique Plus? « Will Comeau, c’est un acadien qui voudrait être la version masculine de Catherine Pogonat. Et je ne ris pas de Catherine Pogonat, elle est son modèle, voilà tout et Will est loin d’atteindre le niveau de qualité de son modèle. Je ne ris pas des acadiens non plus. C’est un costume, un angle. Je voulais que mon personnage vienne d’ailleurs, tout en restant crédible. 90% des gens que j’interview croient que je suis bel et bien Will Comeau. Je ne décroche pas une seconde pendant, avant et après l’interview. S’ils ne se rendent pas compte que je suis un personnage, tous s’entendent pour dirent que je suis vraiment stupide. Tant mieux, c’est ça le but! » On pourra voir Will participer à l’émission l’Univers jusqu’au mois d’août.

  

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Google +
  • Instagram
  • Vimeo