5 choses dont vous ne vous seriez jamais douté de la part de Martin Petit

5 choses dont vous ne vous seriez jamais douté de la part de Martin Petit

Par Maude Laverdière

16 Avril 2011

Entrevue

Par Véronique Racine

Il s’amuse avec les tabous et jongle avec l’actualité! Pour son spectacle Martin Petit et le micro de feu, l’humoriste nous promet un retour brûlant et flamboyant où les interdits trouveront bel et bien leur place! En tournée jusqu’en novembre, il s’arrête à la Salle Albert-Rousseau les 18 et 19 avril… l’instant de deux soirées ou rires et délire seront du rendez-vous et où la pudeur sera mise de côté!

Saviez-vous que Martin Petit…

1

en est à son 3e one man show? «C’est l’fun parce que les gens me connaissent. Ils savent quel genre d’humour je fais alors il n’y a pas de confusion. Ça me donne une belle liberté, j’ai une bonne marge de manœuvre. L’avantage de faire de l’humour sur scène, si l’on compare à la radio et à la télévision, c’est que les gens se sont déplacés pour voir le spectacle. Les spectateurs comprennent le ton et j’ai aussi la chance de jouer devant des salles pleines.

2

s’est occupé de la mise en scène? «C’est la première fois que je fais ça. J’ai décidé d’aller au bout de mes idées avec le décor et les éclairages. Marie-Christine Lachance m’a beaucoup aidé. Je savais aussi où je m’en allais avec la musique. La mise en scène est épurée et la musique vient tout appuyer. Ça donne le ton, l’ambiance. Vous allez voir, il y a deux tons… le premier fait référence aux années 80 populaires et le deuxième c’est les années 80 alternatives. Je rends un hommage à la génération X, ma génération dont on ne parle pas beaucoup. »

3

fait un show pour les 16 ans ½ et plus «Je trouve ça important de le mentionner, car je ne trouve pas que c’est approprié pour les plus jeunes. Je parle de l’excision du clitoris, de la masturbation, la religion, l’éducation des enfants, le suicide, l’euthanasie, l’amour filial, la sexualité des aînés… Je sais qu’il y a des parents qui sont à l’aise avec ça, mais c’est le genre de propos qui créent un malaise avec les enfants. Ce n’est pas non plus le show où il faut sortir la personne la plus bornée que l’on connait. Vous savez le genre de personne qui accepte les gais, mais qui ne comprend pas qu’ils ont eux aussi une sexualité… les personnes qui veulent croire que les gais sont vierges finalement. »

4

s’est déjà fait appeler Mario Matte? « C’est super, après 20 ans de carrière, il y a encore des gens qui me découvrent. Une fois, à un guichet automatique, un gars m’a demandé si j’étais Mario Matte. J’ai bien ri. Je ne me suis jamais fait appeler Lise Dion par contre. Mais le plus drôle, c’est qu’une personne m’a déjà questionné sur qui est Yvon Deschamps. Ça, ça me dépasse. J’en reviens pas encore.»

5

a scénarisé le film Starbuck avec Ken Scott? « le film prendra l’affiche cet été. J’ai écrit le scénario avec Ken pendant sept mois, ce qui a retardé un peu l’écriture de mon spectacle. Je fais une petite apparition durant le film, mais pas longtemps. C’est mieux comme ça… sinon on aurait passé le film à ne regarder que mon gros nez! Le long métrage met en vedette Patrick Huard, Julie Le Breton et Antoine Bertrand.»

martinpetit.com

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Google +
  • Instagram
  • Vimeo