Critiques de notre ambassadrice au FCVQ partie 2

Critiques de notre ambassadrice au FCVQ partie 2

Par Maude B. Laverdière

25 Septembre 2014

Notre ambassadrice Éveline Auger nous partage ses impressions sur les films visionnés cette semaine dans le cadre du Festival de Cinéma de la ville de Québec.

Victor Young Perez (réalisateur : Jacques Ouaniche)

Victor « Young » Perez commence sa vraie carrière en tant que boxer le soir où il doit remplacer son frère ainé, lors d’un combat. Étant vainqueur et se faisant remarquer pour son talent naturel, ce dernier part pour la France et enchaine les combats les uns après les autres, les gagnent tous; cela jusqu’à devenir le champion du monde. La vie de rêve de Perez se complique graduellement lorsqu’il rencontre une femme qui lui vole son cœur… et ensuite par l’arrivée du Nazisme. Perez agit en héros, en homme fort tout le long de sa carrière, mais cela sera-t-il assez pour l’aider à survivre?

Cette histoire vraie est très touchante vient chercher en nous beaucoup d’émotions fortes. On s’imagine un film de boxe comme les autres, avec des chorégraphies trop planifiées, des coups tout au long de l’œuvre; mais Victor Young Perez se distingue de la masse. L’acteur incarnant le célèbre personnage qui a marqué l’histoire de la France, Brahim Asloum, n’est pas un vrai acteur. Il s’agit d’un champion mondial et médaillé d’or de boxe! La détermination, la peur et la réussite de Victor nous envahissent! Une vraie réussite!

2 temps 3 mouvements (réalisateur : Christophe Cousin)

Victor et sa mère viennent de déménager au Québec, un peu moins d’un an après la mort du père du jeune garçon étudiant au secondaire. Le film raconte les mésaventures de cet ado un peu délinquant, aimant faire ses propres règles. On le voit être est témoin d’un suicide; lors de ses premiers rapprochements avec une fille; subir la pression de choisir ce qu’il veut faire après le secondaire; bref, toute une vie!

Cette collaboration avec la France et le Québec est fort divertissante. On se met à la place des personnages; leur stress nous empare et nous vivons les mêmes émotions qu’eux lors des périodes importantes de leur vie. Par contre, l’histoire ne semble pas avoir de but précis et manque un peu de piquant; c’est linéaire. Le jeu des jeunes acteurs est cependant à féliciter! Bon film à voir lors d’une soirée solo; il nous remet en question sur différents aspects de la vie!

 

God Help the Girl (réalisateur : Stuart Murdoch)

Eve, jeune femme atteinte d’anorexie est prise pour rester à l’hôpital dû son état de santé. Sa façon de s’en sortir? La musique. Elle écrit ses pensées sur sa situation du moment; bref sur sa vie. Elle chante et joue pour son plaisir. Eve prend chaque occasion qu’elle peut pour sortir, pour se promener en ville; c’est d’ailleurs comme cela qu’elle rencontre deux de ses meilleurs amis, Cassie et James. Ensemble, ils créent leur propre groupe de musique et essayent de percer dans le milieu de la musique.

Définitivement un des meilleurs films du FCVQ! La musique est superbe, les images sont incroyables et resplendissantes et le scénario est digne de mention, il sort du lot du monde de la comédie musicale! On s’attache rapidement à Eve et à ses compagnons; leur style unique nous charme tout de suite! Un film rempli d’espoir, de joie, d’amusement et qui nous en apprend beaucoup sur la vie!

 

Vann Piano Man Walls (réalisateur : Steven Morris)

Steven Morris gagne la confiance de Vann « Piano Man » Walls et réussit à le filmer lors de la production de son dernier album. On entre dans la vie d’une légende de la musique et  on voit comment cet homme a marqué une génération entière!

Ce documentaire tire plus de la télévision que du cinéma. L’histoire qui est par contre très intéressante est un bon choix de film, mais je crois qu’elle aurait pu être exploitée autrement. Des zoom-in sur des images fixes, des vidéos des années 1990, un cadrage moyen; ceci aurait mieux passé sur une chaine spécialisée que dans un festival de cinéma! L’œuvre en générale est impressionnante du côté historique et des idées, mais la réalisation n’est pas la meilleure…

***À noter que les films sont en rediffusion dans les cinémas de la région jusqu'au 28 septembre. Pour l'horaire: fcvq.ca

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Google +
  • Instagram
  • Vimeo