Dernières nouvelles de la restauration - septembre

Dernières nouvelles de la restauration - septembre

Par qcscope_blog

20 Septembre 2011

Au restaurant la traite : la nouveauté au "Coup de feu du midi" !

Depuis la fin août, le chef exécutif Martin Gagné vous propose, directement du Nord, une dégustation sensorielle ! Au menu : anguille fumée aborigène et sa tartinade de camerise (un petit fruit prometteur), fromage Comtomme affiné sur planche d’épinette et son délice des marais aux quenouilles, d’une méthode amérindienne, saumon fumé et rillettes du fumoir Saint-Antoine, fromage Sieur Corbeau à la saveur de crème, de noisette et de champignon. Un délice, à essayer ! Hôtel-Musée Premières Nations, Place de la Rencontre, Ekionkiestha, Wendake, 418 847-2222, hotelpremieresnations.ca

Un brunch automnal de l'auberge baker

L’Auberge Baker convie dès maintenant les épicuriens de la région et d’ailleurs à son nouveau brunch. Buffet aux saveurs régionales, il est servi à volonté, tous les dimanches de l’automne. Un rendez-vous à ne pas manquer! Profitez-en pour faire une belle balade sur la Côte-de-Beaupré... 8790, avenue Royale. Château-Richer, 418 824-4478, auberge-baker.com

Un nouveau chef exécutif au Manoir Montmorency

Le Manoir Montmorency a recruté M. Sébastien Turgeon au poste de chef exécutif au sein de son établissement. Le maestro des fourneaux possède une vaste expérience dans le domaine de la restauration, tant du côté banquet que de la restauration à la carte. Il a œuvré au poste de Chef dans de nombreux établissements, notamment au club de golf Grand Portneuf, à l’hôtel Québec Inn, en Afrique de l’Ouest auprès de l’entreprise IAM Gold et jusqu’à tout récemment à l’hôtel Sheraton Four Point, au restaurant Dijon de Québec ainsi qu’à l’Hôtel de Glace Canada-Québec. Natif de l’Abitibi, sa carrière a débuté au milieu des années 90 à l’Hôtel Fairmont Château Montebello. Meilleurs vœux de succès de la part de toute l’équipe de Québec Scope !

Qui veut jouer au sommelier ?

La première saison des ateliers de dégustation mets et vins « Qui veut jouer au sommelier? », présentée au Cercle, a été une révélation tant pour ses organisateurs que ses visiteurs. « Nous avons fondé une expérience que l’on ne pouvait que réitérer, un instant de découverte d’où émerge le plaisir d’apprendre sur la culture du vin et qui pousse à aller plus finement dans sa compréhension, dans sa subtilité », nous précisent avec beaucoup d’enthousiasme ses organisateurs. Le vin et la gastronomie rendus accessibles par le jeu ! Voilà l’idée des ateliers ludiques ! Dans une formule hybride entre une dégustation, un repas et une formation sur le vin, deux sommeliers interviennent. Première édition : mercredi 14 septembre; Le Jeu d’assemblage.« Oserez vous créer votre propre vin d’assemblage?» On verra ... Info et réservation : (418) 948-8648.

Une "nouvelle" recrue au portofino !

Le bistro italiano du Vieux-Québec vient de recruter Teodora Smoleanu qui s’occupe dès maintenant des relations publiques et du marketing du restaurant. Teodora n’est pas en terrain étranger puisqu’elle y a travaillé quelques années au service sur le plancher. Bon succès !

Retour sur le warbecue

Le 10 août dernier se déroulait au Boudoir un événement bien spécial : un combat de chefs cuisiniers sur grill nommé Warbecue. Dans un scénario bien ficelé, Les Boucanes affrontaient La Bête lors du premier duel Warbecue. Le petit restaurant carougeois, Les Boucanes, aura fait trembler La Bête, mais c’est ce dernier qui aura finalement remporté le tout premier duel. La Bête sort de ce combat la tête bien haute et se qualifie pour la grande finale du 28 septembre prochain.

Un serveur béni !

Le serveur Benoit Prévost du Café du Monde, grand fan de Rod Stewart, a eu un moment mémorable en ayant le plaisir de le servir le midi du spectacle de Rod Stewart à Lévis. Depuis le matin, Benoit cherchait par quel moyen il pourrait s’approcher de la star. C’est finalement la star qui s’est approché de Benoit!

Vaste succès pour le festibière

On s’en doutait et ce fut confirmé, le Festibière est presque victime de son succès : pénurie et attente mais aussi beaucoup de joie et de découvertes. C’est plutôt une bonne nouvelle pour les organisateurs: la foule était donc une fois encore au rendez-vous et les brasseurs d’ailleurs, généreux et visiblement heureux d’y être. Une deuxième édition alors, qui annonce des lendemains qui chantent, pour l’an prochain.

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Google +
  • Instagram
  • Vimeo