Entrevue avec Cynthia Labonté

[current-page:url:path]

Entrevue avec Cynthia Labonté

Par Katia Curadeau

28 Décembre 2017

Mis à part ses restaurants, ses attraits touristiques et historiques et tous ses paysages à couper le souffle, la ville de Québec se distingue par tous les talents qu’elle abrite. Ce mois-ci, le Québec Scope est fier de vous présenter à nouveau son édition spéciale, Les Personnalités Inspirantes de Québec. Cette année, ce sont les femmes qui sont à l’honneur et qui, par leur implication et leur passion, on su se démarquer haut la main! Faites la connaissance de Cynthia Labonté, Rédactrice de contenus Web et journaliste à son compte.

1. Comment avez-vous démarré votre entreprise/carrière?

Tout a commencé en janvier 2014. À l’époque, j’avais le désir de m’investir dans un projet en dehors de mon travail afin d’acquérir de l’expérience et de me faire connaître. Détenant un bac en journalisme et étant passionnée par la rédaction et le Web, la suite logique était de me lancer à la pige. J’ai donc débuté en proposant mes services à un blogue que j’affectionnais particulièrement et j’ai tout de suite été retenue. Depuis ce temps, j’ai prêté ma plume à plusieurs blogues, sites Web, réseaux sociaux, journaux, magazines, etc. J’ai fait de la consultation marketing également.

2.    Quels conseils donneriez-vous à des jeunes qui débutent dans votre domaine?

Rigueur, persévérance, distinction. Il ne faut pas avoir peur de se lancer, de sortir du lot et de défoncer des portes, car oui, des portes se fermeront. Fall seven times, get up eight!

3.    Quelle est votre plus grande réalisation à ce jour?

Le fait de m’être lancée il y a quelques années et aussi de me différencier en osant écrire au sujet du monde de l’automobile… tout en étant une femme. C’est dôle à dire, mais souvent les gens ne me croient pas. C’est vrai que je ne pensais jamais écrire pour ce domaine. Un jour, une agence m’a contactée pour du contenu Web et de la gestion de communauté pour un concessionnaire en me demandant si j’étais à l’aise avec le sujet. J’ai répondu oui (même si je n’avais aucune idée dans quoi je m’embarquais, ha ha ha!). J’ai travaillé fort, j’ai persévéré et voilà qu’aujourd’hui j’ai cumulé quelques clients en automobile et je tiens une chronique auto dans le Québec Scope depuis plus d’un an et demi! ;)

4.    Quelle est votre seconde passion, celle que vous aimeriez un jour transformer en projet?

J’ai toujours voulu apprendre à jouer de la guitare. Ça semble tellement libérateur.

5.    Que détestez-vous par-dessus tout?

Le mensonge et l’hypocrisie.

6.    Qui est votre modèle, votre idole?

Ma mère! Pour tout ce qu’elle a accompli et les grandes épreuves qu’elle a traversées. (Je sais, je suis quétaine, mais je m’assume! Luv ya mama ! xx)

7.   Si vous étiez un super-héros (film, roman, etc.), qui seriez-vous?

Est-ce que Mère Teresa est considérée comme un super-héros?

8.    Quel est votre restaurant préféré?

Sans AUCUN doute le restaurant italien Trattoria La Scala. Ils concoctent sous vos yeux les meil-leu-res pâtes flambées et servies au guéridon! Oui, les fameuses pâtes dans la meule de fromage! (J’en salive juste d’y penser…)

9.    Quel rêve ou projet aimeriez-vous voir se réaliser pour Québec?

J’aimerais voir plus de femmes entrepreneures. Où êtes-vous femmes de tête?

10.    Quel métier vouliez-vous faire quand vous étiez enfant? Pourquoi?

Je voulais être ambulancière. Je trouvais ce métier attirant, car il mélangeait adrénaline et altruisme.  J’ai toujours eu besoin d’aider les autres et le domaine de la santé m’attirait beaucoup.

11.   Qu’est-ce qui vous fait sourire?

Une chanson ou une odeur qui me rappelle un bon souvenir, qui me fait vivre une émotion, comme lorsqu’on ouvre un vieux livre dans une bibliothèque.  

12.    Quelle est votre résolution pour l’année 2018?

Pourquoi attendre la nouvelle année pour prendre des résolutions?

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Google +
  • Instagram
  • Vimeo