Entrevue avec Laurie Blouin

[current-page:url:path]

Entrevue avec Laurie Blouin

Par Katia Curadeau

31 Décembre 2017

Mis à part ses restaurants, ses attraits touristiques et historiques et tous ses paysages à couper le souffle, la ville de Québec se distingue par tous les talents qu’elle abrite. Ce mois-ci, le Québec Scope est fier de vous présenter à nouveau son édition spéciale, Les Personnalités Inspirantes de Québec. Cette année, ce sont les femmes qui sont à l’honneur et qui, par leur implication et leur passion, on su se démarquer haut la main! Faites la connaissance de Laurie Blouin, planchiste canadienne. Championne du monde de planche à neige 2017 - Médaille d'or en descente acrobatique (slopestyle).

  1. Comment avez-vous démarré votre entreprise/carrière?

Je peux dire que tout a un peu débuté grâce à mon frère. J’ai toujours un peu suivi ce qu’il faisait alors, lorsqu’il a commencé la planche à neige, j’ai fait la même chose! Lorsqu’il a cessé de pratiquer la planche à neige, j’ai tout de même continué de mon côté. Un jour alors que j’avais environ 12 ans, mon beau-père m’a suggéré de m’inscrire à une compétition (celle du Relais à Lac-Beauport) c’était ma toute première participation à une compétition, dans laquelle je me suis lancée simplement pour le plaisir et… j’ai tout simplement adoré ça! J’ai ensuite rencontré celui qui est devenu mon coach, Maxime Hénault, et je me suis mise à m’entrainer plus sérieusement.

  1. Quels conseils donneriez-vous à des jeunes qui débutent dans votre domaine?

Je dirais de toujours persévérer, même si des ça peut sembler extrêmement difficile. Il faut toujours visualiser son objectif et placer son but devant soi, toujours et toujours persister. Dans ce domaine, on  se risque à avoir des blessures et hélas, c’est quelque chose qui joue énormément sur le physique et sur le moral alors, on garde la tête haute et on continue!

3.    Quelle est votre plus grande réalisation à ce jour?

Avoir remporté les championnats du monde 2017 de planche à neige en Espagne! Je m’étais qualifiée dans les premières pour les finales et rendue là, j’ai manqué ma première descente à cause de ma vitesse. Sur le coup je me suis dit que c’était ma dernière chance… j’avais de la pression mais je la gère assez bien.  Et puis,  quand je suis atterrie et que j’ai entendu le pointage, je ne l’ai pas réalisé, jetais sur un nuage!

4.    Quelle est votre seconde passion, celle que vous aimeriez un jour transformer en projet?

En fait, je suis une personne qui aime pratiquer quasiment tous les sports. Je suis sportive, active et même un peu « tomboy ». Je fais du trampoline, de la motocross et de la planche à roulettes, un peu de tout bref ! Si mes amis me demandent d’aller jouer au football, je suis du genre à y aller, même si les joueurs sont tous des garçons ha ha!

5.    Que détestez-vous par-dessus tout?

Le trafic… je déteste ! Je suis prise dedans justement pendant qu’on se parle et je n’en peux plus ha ha!

6.    Qui est votre modèle, votre idole?

Quand jetais plus jeune, j’admirais beaucoup Sébastien Toutant, et pour la planche à neige féminine, j’adorais Jamie Anderson! Je regardais toutes ses vidéos et aujourd’hui,

je suis en compétition avec elle… c’est incroyable !

7.   Si vous étiez un super-héros (film, roman, etc.), qui seriez-vous?

Je n’écoute pas beaucoup de films de super-héros mais j’aime par contre les  films d’horreur. J’aimerais bien parfois être un fantôme et faire peur aux gens ha ha !

8.    Quel est votre restaurant préféré?

Je dois avouer que c’est La Belle et la Boeuf ! Ses hamburgers sont sur la coche comme on dit.

9.    Quel rêve ou projet aimeriez-vous voir se réaliser pour Québec?

J’aimerais un jour filmer de la planche à neige dans les rues de Québec, ça serait bien si la ville permettait plus de le faire ou même encourageait tout ça!

10.    Quel métier vouliez-vous faire quand vous étiez enfant? Pourquoi?

J’ai longtemps voulu  être vétérinaire car j’adore les animaux,  j’ai d’ailleurs un labrador que j’affectionne plus que tout! Puisque la formation scolaire pour y parvenir est tout de même assez ardue et longue, je m’étais dit que je serais un jour aide-vétérinaire, mais bon. Me voilà dans le monde de la planche à neige!  

11.   Qu’est-ce qui vous fait sourire?

La planche à neige bien sur ha ha! Sinon, c’est drôle à dire mais simplement de penser à mon chien, ça me fait vraiment sourire, surtout quand je suis loin de chez moi et amorphe. Je l’adore car comme tous les chiens il est toujours content de me voir peu importe la situation ou mon humeur.

12.    Quelle est votre résolution pour l’année 2018?

Je dirais être une meilleure version de moi-même et tenter de m’améliorer tant sur le point de vue sportif que sur le plan personnel.

 

On vous recommande également

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Google +
  • Instagram
  • Vimeo