Entrevue avec Le Cuisinier rebelle

Entrevue avec Le Cuisinier rebelle

Par Maude B. Laverdière

12 Mai 2014

Cuisinier, animateur, musicien, photographe et auteur, Antoine Sicotte nous arrive avec un livre juste à point pour l’été : Le Cuisinier rebelle en feu. Ce magnifique recueil de 60 recettes simples et délicieuses deviendra le meilleur allié de vos diners, soupers et même de vos déjeuners de tous les jours.



Pourquoi avez-vous décidé de lancer votre série de livre de cuisine?
Il y a 5 ans, je vivais un vide créatif. Quand mon éditeur est arrivé avec cette idée sur la table, j’ai sauté sur l’occasion. Par la suite, je me suis aussi impliqué dans la photographie des plats. Cela est devenu une véritable passion.

D’où vient l’idée de concevoir un livre totalement dédié au BBQ?
À la base, je suis un amoureux du BBQ. Je ne suis pas quelqu’un qui en fait l’hiver, car c’est vraiment associé à la chaleur et au plaisir de cuisiner dehors. Je trouvais que j’étais pris avec mes 5 ou 10 recettes que je recréais continuellement. Les ouvrages que je possède sur le BBQ sont remplis de recettes trop complexes et ne représentent pas ma réalité culinaire. Avec une famille, il faut des recettes simples et rapides à réaliser sans être plates pour autant. Je suis parti avec l’idée que l’on cuisine sur un BBQ au gaz et que les coupes de viandes doivent se trouver facilement à l’épicerie du coin. Ensuite, j’ai incorporé des variantes qui provenaient des techniques que j’ai apprises lors de mes voyages autour du monde. Afin de créer un ouvrage complet, j’ai donné une place importante aux à-côtés qui vont au-delà du riz et des pommes de terre au four. Nous avons tellement de beaux légumes au Québec durant l’été que je me suis donné pour défi de les mettre tous en valeur.

Qu’est-ce que vous nous suggérez de cuisiner lorsque l’on reçoit à l’improviste des invités?
Il y a tellement de choses! Toutes les recettes ont été basées sur ce côté pratique et convivial. Si on parle d’apéros, il y a les « Poppers » à l’italienne qui sont délicieux avec une bière froide, ou encore les palourdes en papillote avec un bon vin blanc. Quand tu tombes dans les repas, cela dépend des préférences de vos invités et de ce que vous avez dans votre frigo. Grâce à la table des matières qui se retrouve à la fin, il est possible de combiner différentes sauces à plusieurs viandes ou poissons à un ou deux accompagnements.

Quelles cuisines du monde affectionnez-vous particulièrement?
C’est difficile à dire. Un peu comme la musique, ce que j’aime de la cuisine c’est sa versatilité. La méditerranée en général est une influence que j’aime, car c’est simple et sans prétention. Il y a peu d’ingrédients et la fraîcheur des aliments est toujours au premier plan. Tout ce qui est asiatique m’attire beaucoup aussi, mais dans le fond c’est un peu me demander quel enfant j’aime le plus!

www.lecuisinierrebelle.com

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Google +
  • Instagram
  • Vimeo