Entrevue: Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau

Entrevue: Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau

Par Maude B. Laverdière

19 Février 2015

La carrière musicale de Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau prend un deuxième envol avec leur nouvel album lancé en décembre dernier : Libre. On y découvre une saveur folk qu’on ne leur connaissait pas. Une rencontre avec un couple qui enchaine les projets télé depuis quelques années : C’est ma toune, Au delà du clip, Un air de famille, L’amour est dans le pré. Deux artistes authentiques et généreux qui ont le vent dans les voiles!

Avec tous vos projets télé en cours, comment avez-vous trouvé le temps pour réaliser cet album?

JF : On se le demande! Nous avons eu un automne très chargé avec la télé, le spectacle de Noël et l’album. Une fois les chansons en main, l’enregistrement en studio a été suffisamment rapide puisque l’on désirait quelque chose d’assez dépouillé, sans trop d’arrangement.

M : On pensait faire l’album à la fin de 2015. L’idée derrière la thématique de l’album est venue suite à la naissance de l’enfant d’un couple d’amis cet été. Le déclic s’est produit immédiatement; nous avons alors appelé nos amis auteurs-compositeurs afin de leur soumettre notre projet. On est entré en studio à la fin du mois d’août et l’album est sorti le 1er décembre. Tout s’est passé très vite!

Comment avez-vous fait la sélection des artistes avec qui vous désiriez collaborer?

M : Le premier que j’ai contacté est Alex Nevsky, un grand ami de mon frère. C’était important pour moi d’avoir une composition de lui et de chanter ses paroles. Je suis tellement fière de son parcours! J’ai tellement pleuré quand il a gagné le prix Interprète masculin de l’année à l’ADISQ cette année! Il a écrit pour nous «Dans l’abri de nos cœurs » avec Stéphanie Boulay qui parle du désir de faire un enfant. Tous les autres artistes que nous avons approchés ont été interpelés par le thème. Nous avons tous un rapport à l’enfance qui est différent. Ça donne des chansons comme celle d’Alex Nevsky, mais aussi comme celle d’Ève Déziel qui a vécu les chicanes de ses parents quand elle était jeune. D’avoir 14 chansons/moments différents permet d’exposer cette différence.

 

Pourquoi retrouve t’on un seul duo sur l’album?

JF : L’album se nomme Libre car il n’y a rien de plus libre qu’un cœur d’enfant. Dans notre vie d’adulte, nous sommes pressés et stressés par les responsabilités. De retourner à la base, à son cœur d’enfant, c’est de retrouver cette liberté. On voulait faire un album avec plusieurs solos, mais sans déterminer de pourcentage. Il y a eu un processus : quand on recevait une chanson, on la testait ensemble et ensuite chacun de notre côté. Nous n’avons pas forcé les choses et naturellement les chansons ont été distribuées entre nous. C’est aussi une façon de proposer de la nouveauté à notre public qui nous suit depuis 10 ans.

Puisque l’album porte sur l’enfance, ressentez-vous une pression de vos fans et des médias par rapport à la venue d’un enfant dans votre couple?

JF : Je ne la ressens pas présentement, je l’ai déjà plus ressenti dans le passé.

M : « Qui seras-tu? » et « La planète » parle vraiment de la maternité/paternité. Si nous avions fait 14 chansons comme celles-ci, peut-être se serait-on « écœuré » dans notre intention d’avoir un enfant un jour. Alors que sur l’album, on aborde le sujet de l’enfance dans son sens large.

JF : Nous sommes dans une réflexion sur l’enfance, un bilan de notre vie et sur notre avenir. Quand le concept est compris, la question sur notre désir d’avoir des enfants ne se pose même plus.

Y a t’il une tournée prévue du Québec?

M : Pour l’instant, il n’y a pas de spectacle de prévu avec cet album.

JF : Depuis 2-3 ans, nous avons de beaux projets télé sur la table qui fonctionnent bien. Nous avons fait cet album dans le but de le laisser au public afin qu’il l’apprivoise. S’il y a une tournée un jour tant mieux, mais nous avons déjà la chance d’être dans le salon des gens tous les jours.

JF : Un peu à l’image de Véronique Cloutier qui a décidé d’arrêter la télévision afin de se concentrer sur sa tournée avec Les Morissette. Dans le sens inverse, nous partageons la route depuis 10 ans alors nous avons envie de vivre autre chose.

www.marieeveetjeanfrancois.com

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Google +
  • Instagram
  • Vimeo