L’automne, mon amour

[current-page:url:path]

L’automne, mon amour

Par Katia Curadeau

13 Novembre 2017

J’imagine l’automne comme un poème trop court qu’on voudrait lire en boucle dans sa tête. J’imagine l’automne comme un pâté chinois chaud avec juste assez de ketchup. J’imagine l’automne comme une grosse dame réconfortante qu’on 

voudrait prendre très fort dans ses bras. Je veux étouffer dans un gros foulard gris. Entendre ses bruits de feuilles qui craquent quand le vent se lève ou juste sentir son odeur de fin d’été qui se mêle tranquillement à celle de l’hiver.

À l’automne c’est le moment de retomber amoureux des choses qu’on avait oubliées. Les choses quotidiennes qu’on laisse de côté le temps d’une saison trop chaude. L’été, anime le cœur et fait fondre la tête. Tranquillement, ce cœur et cette tête ralentissent pour retrouver ce que veut vraiment dire prendre son temps.

Tranquillement, on apprend à aimer les choses pour une deuxième fois. On apprécie les bons livres et les cafés aux épices de toutes sortes autant que les longues conversations autour d’un vin rouge trop cher.

L’automne signifie des portes ouvertes par habitude. On y laisse entrer le doux courant d’air qui trace la peau d’un frison.

On s’émoustille pour un bain chaud avec des chandelles à la vanille ou simplement de rester emmitouflé sous des couvertures devant sa série préférée 

On s’excite encore plus pour ses manteaux. Pas trop épais, ni trop encombrants. Rien à voir avec les gros manteaux d’hiver qui ajoutent trois couches peu flatteuses à nos chairs.

À l’automne, on retombe amoureux avec les choses qu’on a jadis aimées. Un recommencement nostalgique qui permet de retrouver ses anciennes passions. Que ce soit ses films préférés ou simplement une sortie que l’on n’a pas faite depuis longtemps. Aller prendre un verre avec une amie et finir par en boire dix pour se réchauffer un peu le cœur. On se raconte nos histoires d’été et s’imagine celles qui viendront.

L’automne représente une multitude de possibilités. Ça laisse faire le point sur sa vie. Une pause réconfortante qui permet de repartir à neuf, comme une rentrée scolaire avec plein de nouveaux crayons.

Qui permet un souffle bien mérité.

J’aime l’automne. Pour tout ce qu’il est. Pour toutes les confections de sauce à spaghetti, pour les thés en après-midi et les journées tamisées. Pour les croustades aux pommes, les cueillettes de pommes et tout ce qui implique des pommes en général. Pour les rires d’une randonnée en forêt au décor surréel. Et pour toutes les choses qui nous font vibrer. 

On vous recommande également

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Google +
  • Instagram
  • Vimeo