Les critiques de l’ambassadeur Québec Scope-Partie 2

Les critiques de l’ambassadeur Québec Scope-Partie 2

Par Maude Laverdière

26 Septembre 2013

L'ambassadeur Québec Scope, Jean-François Ratelle, nous donne ses impressions sur deux autres films vus au Festival du Cinéma de la ville de Québec. Le festival se termine ce samedi avec la présentation du film québécois Amsterdam et la remise des prix.

Le cosaque et la gitane

Documentaire centré sur la vie de deux immigrants Ukrainiens qui vivent désormais en Abitibi, c’est un bout d’histoire oublié que Nadine Beaudet ranime. C’est aussi le passé de deux cœurs brisés, de deux personnes aux caractères différents. Fort touchant et superbement maîtrisé, le film nous fait voyager dans le temps en chansons et en archives. Seul bémol, le rythme lent gâche un peu notre enthousiasme à découvrir nos deux conteurs.

 

Aujourd’hui pour toi, demain pour moi

Est-il trop tôt pour un documentaire sur le printemps érable? Chose certaine, c’est un sujet qui ne semble pas totalement éteint. Outre la structure loufoque de ce documentaire étudiant, on nous plonge habilement dans l’ambiance des manifestations hautes en couleurs de la grève de 2012. Par le biais des réalisations de l’École de la Montagne Rouge, de leurs discussions interminables sur la hausse des frais de scolarité et d’une caméra qui bouge sans cesse, on revit avec eux la tension très palpable de ce conflit.

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Google +
  • Instagram
  • Vimeo