Splash : Entrevue avec Camille Dionne

Splash : Entrevue avec Camille Dionne

Par Katia Curadeau

 - Château Frontenac

8 Octobre 2015

Que ce soit pour colorer les murs d’un loft urbain ou pour trôner en maitre dans le vestibule d’un grand hôtel, les œuvres de Camille Dionne enjolivent tous les décors. Par ici, une toile luxueuse aux allures impressionniste et, par là, le portrait de Jimmy Hendrix derrière un skateboard. Découvrez l’univers de cette artiste en pleine ascension.

 

Quelles sont tes inspirations?

 Je trouve difficile de greffer des mots à une démarche artistique. Lorsque j’entreprends une œuvre, je ne me questionne pas et je travaille rapidement. Les gens reconnaissent progressivement mon style et ça me touche beaucoup. Ma technique principale consiste à créer un arrière-plan abstrait sur lequel je rajoute toujours un côté humain. En fusionnant l’abstrait et le figuratif, je trouve un bon équilibre. Je m’inspire essentiellement des sensations du moment avant de réaliser une toile; tout peut alors varier d’un jour à l’autre.

Tu sembles réunir plusieurs textures et matériaux dans tes toiles…

 Puisque je me laisse guider par mon intuition et que je ne choisis pas tout d’avance, je déploie l’entièreté de mon matériel devant moi avant de peindre. Résultat, je crée des toiles qu’on appelle médium mixte, qui fusionnent plusieurs matières. J’aime aussi mélanger l’acrylique traditionnel et l’acrylique aérosol, car je trouve que ça apporte un effet plus vaporeux et mystérieux. J'expérimente de nouvelles techniques comme le pochoir et le collage que j’intègre de plus en plus dans ma démarche.  

 

Tes œuvres présentent souvent des personnages fictifs du cinéma et des icônes musicaux; pourquoi?

 Lorsque je peins des personnes connues ou des acteurs, j’y retrouve le défi de créer une parfaite ressemblance, mais en y posant ma touche personnelle à travers certains détails. J’adore cette idée de laisser ma petite trace dans leurs univers grandioses. Je prends autant plaisir à peindre des vedettes et des personnages que des inconnus. C’est la routine qui m’ennuie.

Tu exposes au Château Frontenac et aussi dans quelques boutiques comme ExoShop. Dirais-tu que ton style est urbain ou classique?

 Je maîtrise plusieurs styles et je souhaite qu’on me reconnaisse comme une artiste qui peut produire de tout. À travers mon parcours et mes études universitaires dans le domaine des arts, j’ai touché à plusieurs disciplines. Réaliser une foule de projets différents me motive énormément et me maintient active artistiquement.

Un artiste que tu admires?

L’artiste qui m’a le plus marquée se nomme Robert Frank, un photographe américain des années 50. Ses clichés représentent la société de l’époque et dégagent des émotions intemporelles que les mots ne peuvent pas révéler. Pour moi, ce sentiment doit s’appliquer autant en photographie qu’en peinture. Je veux créer une œuvre qui n’impose aucune signification au spectateur, lui offrant un pouvoir d’interprétation sans limites.

Où peut-on se procurer tes œuvres?

J’expose à la galerie du Château Frontenac, en plus de quelques petits restaurants et bars de Québec. Vous pouvez aussi me contacter directement. Je peux faire des toiles sur commande et je dispose de plusieurs œuvres déjà conçues.

facebook.com/camilledionneartiste

galeriechateaufrontenac.com

 

 

On vous recommande également

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Google +
  • Instagram
  • Vimeo