Splash: Entrevue avec Julie-Mila Bouffard

Splash: Entrevue avec Julie-Mila Bouffard

Par Katia Curadeau

8 Mars 2016

Quelles sont tes inspirations ?

La musique prends une grande place dans mon processus. C’est souvent elle qui m’inspire et qui me donne mes idées en me transportant un peu dans son monde, tout en me permettant de saisir le mien. Mes humeurs m’inspirent beaucoup aussi; je cherche toujours à transmettre mon énergie et mes émotions à travers mes œuvres. 

On dit que tu possèdes un bagage académique impressionnant dans le domaine des arts…

Je dessine et je peins depuis que je suis toute petite. La décision de poursuivre cette passion au Cégep m’est venue naturellement et j’ai débuté mes études en graphisme à Rivière-du-Loup en 2003. Le manque de défis artistiques dans le programme m’a vite ennuyé et j’ai donc dévié ma route vers les arts plastiques pour ensuite compléter un baccalauréat en arts visuels et médiatiques à l’Université Laval. Suite à cette formation, j’ai eu envie de transmettre mes connaissances à d’autres jeunes animés par la passion de l’art et j’ai poursuivi mon cheminement vers l’obtention d’un diplôme d’études supérieures en enseignement au collégial. 

Tes œuvres abordent majoritairement la sensualité et l’énergie de la femme, pourquoi?

J’ai toujours dessiné des personnages féminins. C’est ma façon de transmettre mon énergie et ma personnalité à travers chacune de ces femmes. Je veux choquer le spectateur à travers elles et parfois tout simplement séduire. J’aime me sentir en contrôle en figurant une femme sûre d’elle, de l’image et de la sensualité qu’elle dégage, qui laisse percevoir une puissance et une sexualité assumée. Je veux que mes œuvres accrochent le spectateur par leur force et par leur énergie avant tout et la femme possède ce genre de pouvoir. 

Qui sont tes idoles dans le domaine ?

J’affectionne particulièrement l’imagerie et l’audace de l’artiste peintre montréalais Zilon et ses œuvres totalement assumées. Il y a également Joanne Corno qui m’inspire, tant par la vie et la force que dégagent ses œuvres que par son parcours artistique. Je chéris également beaucoup l’illustrateur My dead pony qui est très original dans ses compositions et son mélange de techniques. Je dois aussi ajouter à ma liste Shepard Fairey qui propose toujours des images frappantes et efficaces. 

Ta technique mélange à la fois peinture et dessin, mais aussi l’art numérique; pourquoi cette fusion ?

J’adore le contraste entre le personnage neutre et graphique et l’explosion de couleurs derrière celui-ci. J’apporte un aspect très linéaire à mes œuvres. Je crois que je fais un heureux mariage entre ce que ma formation en graphisme et celle en arts visuels m’ont apporté. J’explore avec plaisir différentes techniques, dont le dessin, autant à la main que numérique, l’acrylique et la sérigraphie plus particulièrement. J’aime qu’une œuvre résulte de « plusieurs étapes de production ».

Si un artiste, n’importe lequel, te demandait de collaborer avec lui, qui voudrais-tu que ce soit ?

Il y a tellement d’artistes talentueux, c’est dur de n’en choisir seulement qu’un…Bien évidemment, je serais très honorée et probablement beaucoup trop énervée de travailler avec Joanne Corno ! Le travail de plusieurs artistes de la relève m’interpelle également tel que celui d’Hugo Landry avec ses toiles tellement colorées et attirantes qu’on a envie de les goûter, celui de Sandra Chevrier et ses femmes masquées de super-héros ainsi que le travail de Sophie Ouellet qui me fait étonnamment apprécier l’art abstrait. Bref, on a beaucoup de talents au Québec et la liste est longue !! 

De quel accomplissement es-tu le plus fière?

Seulement de toujours avoir su persévérer je crois. C’est un domaine qui n’est pas toujours évident, car on se fait souvent critiquer et fermer les portes au nez même si on y met beaucoup d’énergie et tout notre être. Donc ça prends beaucoup de ténacité je crois. Je ne vis pas seulement de mon art en ce moment malheureusement et c’est parfois également très demandant d’avoir à faire concorder le travail qui paie les comptes et la passion qui me fait vibrer. 

Si tu n’avais aucune limite d’espace et de budget, quel serait ton projet de rêve ?

Probablement une espèce d’énorme vernissage avec des Dj, des artistes de cirques et des bars à bonbons ! Pour ce qui est du côté plus réaliste de la chose, il est certain que mon rêve et mon but seraient d’ouvrir ma propre galerie. 

Où peut-on se procurer tes œuvres ? 

J’expose à la Galerie Ni Vu Ni Cornu ou vous pouvez vous procurer une toile en ligne.

Vous pouvez également me contacter directement pour les œuvres qui ne sont pas en galerie via mon site web ou ma page facebook Julie-Mila Bouffard/Artiste peintre. Je suis toujours très heureuse de répondre aux gens ! 

www.nivunicornu.com.
www.juliemilabouffard.com
_______________________________________________________________________
____________________________________________________________________________

On vous recommande également

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Google +
  • Instagram
  • Vimeo