Une rôtisserie nouveau genre dans le Vieux-Québec

Une rôtisserie nouveau genre dans le Vieux-Québec

Par Maude B. Laverdière

20 Mai 2014

Guy Collin et Stéphane Roth, tous deux propriétaires du restaurant Patriarche, ainsi que Justin Keating, propriétaire de l’Hôtel du Vieux-Québec, viennent d'ouvrir les portes de leur nouveau restaurant : le Tournebroche. Alliant fraîcheur et créativité, le Tournebroche se distingue par un menu riche en produits locaux et bio. Dans les cuisines du Tournebroche, le chef Stéphane Roth réinvente l’art de la rôtisserie en toute simplicité. Avec son style unique, il met à l’honneur, entre autres, le poulet et la pintade rôtis. Situé au 1190, rue Saint-Jean, le Tournebroche présente une nouvelle expérience qui combine bonne bouffe, bonne ambiance et bons prix.

Mariage de styles et de saveurs
Pour marier le style de cuisine à l’ambiance décontractée du Tournebroche, les murs qui abritaient anciennement Les frères de la côte ont été jetés à terre pour laisser place à un décor complètement refait à neuf. Parallèlement, l’Hôtel du Vieux-Québec, avec qui le Tournebroche partage les locaux, s’est aussi refait une beauté. Au total, il s’agit d’un investissement de deux millions de dollars dans la rénovation des deux établissements.

D’un restaurant à l’autre…
C’est sur l’expertise combinée du restaurant Patriarche et de l’Hôtel du Vieux-Québec que s’élaborent les bases prometteuses du Tournebroche. Le Patriarche ayant récemment joint le club très sélect des restaurants Cinq diamants du CAA, les propriétaires continuent de s’occuper simultanément des deux établissements tout en ayant le souci d’offrir deux expériences gastronomiques différentes d’un restaurant à l’autre.

http://tournebroche.com/

 

Crédit photo : Renaud Philippe

  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Google +
  • Instagram
  • Vimeo